Comment changer ses plaquettes de frein moto ?

comment changer ses plaquettes de frein moto ?
Difficulté :          
Durée :          
Budget :          

Le système de freinage de votre moto est un organe de sécurité de premier ordre, les interventions sur ce dernier sont donc sensibles et se réservent aux bricoleurs avertis. Pour changer ses plaquettes de frein moto, s’il n’y a pas de difficulté technique particulière, il convient en revanche d’être méticuleux afin que le montage soit correctement réalisé et sécurisé.

Vous vous sentez d’attaque ? Voici les étapes à suivre pour changer vos plaquettes de frein moto :

1 – Démontage des étriers
Les étriers de frein sont fixés par des vis d’étrier serrées au couple en bas de la fourche. Dévissez-les, puis dégagez l’étrier en le manipulant avec précaution pour éviter d’endommager le disque ou la jante.

2 – Démontage des plaquettes de frein
Pour libérer les plaquettes, vous devez, selon votre moto, dévisser les 2 vis BTR ou retirer les goupilles qui les maintiennent. Gardez une main en dessous de l’étrier afin d’éviter que les plaquettes ne tombent et abiment la jante.

3 – Vérification et nettoyage des pistons
Au fil de l’usure des plaquettes, les pistons sortent afin de compenser leur perte d’épaisseur.
Profitez du démontage pour vérifier que les pistons ne sont pas grippés et qu’ils fonctionnent normalement. Actionnez le levier de frein pour contrôler la sortie des pistons. Notez que rouler avec des plaquettes trop usées entraine un échauffement de l’étrier qui peut le rendre inefficace. Si tel est le cas, vous devez le remplacer.
Pour préserver la durée de vie de votre étrier, procédez à un nettoyage minutieux des pistons à l’aide d’un nettoyant frein. Vaporisez le produit dans l’étrier et frottez avec une petite brosse pour retirer la saleté. Ce nettoyage est important car à terme, les résidus pourraient endommager les joints et compromettre l’étanchéité des pistons qui sont poussés par le liquide de frein.

4 – Remise en place des pistons et des plaquettes
Replacez vos plaquettes usées entre les pistons sans les fixer. Placez un tournevis entre elles pour faire levier, de manière à ce que les plaquettes repoussent les pistons dans l’étrier. Vous observerez ainsi que le liquide de frein est remonté dans le bocal. Veillez à ce qu’il ne déborde pas car il est corrosif pour les peintures.
Munissez-vous de toile émeri et poncez les plaquettes neuves pour éliminer la paraffine de démoulage, cela permettra de diminuer leur temps de rodage. Placez ensuite les plaquettes neuves dans l’étrier, sans vous tromper de sens et remettez les vis (ou les goupilles)

5 – Remontage de l’étrier
Refixez l’étrier à la fourche en prenant soin de le visser au couple (1 quart de tour après contact soit environ 1,2kg pour une vis de 6mm)

6 – Mise à niveau du liquide de frein et amorçage
Étape finale du changement de vos plaquettes, contrôlez le niveau de liquide de frein. En ayant repoussé les pistons, le niveau est remonté dans le bocal. S’il dépasse le niveau maxi, retirez l’excédent à l’aide d’une seringue ou à défaut, trempez une éponge ou un torchon propre pour prélever la quantité nécessaire. Refermez le bocal et n’oubliez pas d’actionner le levier de frein pour que les pistons repositionnent les plaquettes correctement.

Soyez vigilant lors des premiers freinages, comme pour les pneus, les plaquettes neuves nécessitent un temps de rodage. Allez-y en douceur !

Partager ce tuto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les cookies nous aident à faire fonctionner notre site. En utilisant notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations