Tutos

Comment réaliser une peinture moto avec un graphisme multi ton ?

Réaliser une peinture moto pour un look unique en quelques étapes.
Difficulté :          
Durée :          
Budget :          

Si vous ressentez l’envie de personnaliser votre moto avec vos couleurs pour lui donner un look unique et si vous vous sentez capable de réaliser une peinture moto vous-même, alors cet article est fait pour vous.

Nous détaillons ici les règles de base à suivre avant de réaliser une peinture moto : superposition des couleurs, réalisation des masquages adhésifs, optimisation de l’accroche entre les couches depuis la couche de fond jusqu’au vernis.

Dans un premier temps, il vous faut une idée. Si vous n’en avez pas, vous pouvez par exemple vous inspirer d’une déco sur un modèle de moto existant ou alors réaliser votre propre dessin. C’est aussi l’occasion de coordonner les couleurs de votre moto à celles de votre équipement motard.
Avant d’attaquer la peinture, que cela soit au pistolet ou à l’aérographe, il faut planifier toutes les étapes et trouver la meilleure solution pour enchaîner les couleurs dans l’ordre le plus logique.

Le but est aussi de réaliser le moins d’épaisseurs possible car en multipliant les types de peintures, les couches successives créent un relief important « des escaliers » qu’il faudra combler avec une grande quantité de vernis.
On évitera ainsi de superposer des couleurs nacrées qui ont besoin de différentes couleurs de fond comme le blanc et le noir. En effet, les peintures moto nacrées sont semi-transparentes et ont besoin d’une couleur de fond spécifique (c’est ce que l’on appelle les peintures tri-couches).

De nombreuses couleurs sont semi-transparentes, c’est le cas des nacrées et des fluorescentes par exemple. Aujourd’hui, 95 % des peintures moto sont des couleurs nacrées et il faut donc composer avec la couleur de fond obligatoire, il peut s’agir d’un gris, d’un noir ou encore d’un blanc. Ce fond pourra servir de couleur à un filet, une ligne ou à un logo par exemple.

Si vous êtes débutant en peinture moto, évitez les graphismes complexes pour vous faire la main.

Conseils pour réaliser une peinture avec graphisme multi ton sur sa moto

Réaliser une peinture moto pour un look unique en quelques étapes.
Sur cette photo, un réservoir Kawasaki présentant un motif simple en apparence… Plusieurs méthodes permettent d’arriver à ce résultat mais la meilleure s’avère être aussi la plus courte. La première étape qui semblerait la plus logique, consisterait à appliquer du fond noir qui servirait à la fois au lettrage Kawasaki et à la sous-couche de la peinture nacrée violette…

Pourtant, ce n’est peut-être pas la meilleure méthode ! En effet, on note une zone blanche (filet) ainsi qu’une zone centrale violette qui est obtenue par l’application d’un vernis transparent violet sur un fond blanc.
Ce même vernis transparent violet, lorsqu’il est appliqué sur la base noire nacrée va donner dans la technique du Candy, un nacré violet.

En conclusion, la bonne méthode est donc la suivante :

  1. Après avoir soigneusement nettoyé le support, apprêter l’entièreté du réservoir en blanc
  2. Poncer après séchage à l’aide d’un abrasif grain 500
  3. Poser les masquages qui protégeront les zones blanches
  4. Peindre tout en noir. Laisser sécher et poncer
  5. Poser les masquages qui formeront le logo Kawasaki
  6. Appliquer la peinture moto nacrée ou métallisée, sans couvrir le noir, juste quelques voiles
  7. Démasquer la zone centrale blanche
  8. Appliquer le vernis Candy violet transparent, partout sur le réservoir.
  9. Retirer le masquage de la ligne blanche. Laisser sécher, puis poncer au grain 500 à l’eau
  10. Vernir le tout avec un vernis de carrosserie clair.

Cette méthode peut paraître complexe mais elle est la plus efficace pour superposer et utiliser le moins de types de produits possibles, en créant le moins de dénivellation possible

Les règles importantes à respecter scrupuleusement

Il est souvent préconisé, et ce quelle que soit la marque de peinture, de vernir rapidement (dans un laps de temps de 30 minutes maximum) après avoir pulvérisé la peinture.
Mais alors, « Comment vais-je avoir le temps de poser mes masquages et de réaliser mes graphismes si je dois vernir rapidement ? »
C’est très simple, il est impératif d’assurer une parfaite accroche entre chaque couche pour éviter les risques de décollement : pour cela, la règle est de recouvrir chaque couche l’une sur l’autre sans ponçage dans les 30 minutes maximum.
Si l’on doit prendre plus de temps, alors on laisse sécher tranquillement et on ponce la peinture. On dispose ainsi de tout le temps nécessaire souhaité pour poser ces lignes, ces adhésifs, etc.

Les outils et les accessoires importants

Tous les peintres Custom travaillent essentiellement avec une liste d’outils restreinte, dont le plus important est le ruban adhésif de masquage pour carrosserie. Cet adhésif assez rudimentaire doit forcément être complété par des filets, c’est le nom que l’on donne à ces lignes adhésives très fines qui mesurent entre 1,5 et 6mm.
Pour la réalisation des logos et des lettrages, nous conseillons l’utilisation du film Frisket, un adhésif repositionnable transparent livré en rouleau.
Bien sûr, le scalpel est l’outil de découpe indispensable car un simple cutter ne permet pas de travailler avec suffisamment de précision.

Sachez qu’en respectant ces bonnes pratiques en matière de peinture, il est également possible de personnaliser votre casque de moto. Veillez toutefois à conserver les emplacements dédiés aux stickers rétroréfléchissants obligatoires.

Partager ce tuto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.