Bientôt une nouvelle norme Européenne sur les casques moto

Bientôt une nouvelle norme Européenne sur les casques moto

casques moto

C’est au mois de juin 2020 qu’aura lieu le vote pour la nouvelle homologation Européenne des casques moto (sauf report éventuel en raison de la crise sanitaire)

Cela fait près de 20 ans que la norme ECE 22.05 concernant les casques moto est en vigueur et force est de constater que depuis, les casques ont beaucoup évolué : apparition des casques modulables, utilisation fréquente de la fibre de carbone, intégration d’intercoms, développement des visières solaire etc… Pour l’Union Européenne, il était temps de mettre à jour cette norme et c’est en ce sens qu’elle travaille sur la 6ème version de la certification ECE 22.06.
Ainsi, les évolutions concerneront principalement les tests d’impacts et les équipements embarqués.

En matière d’impacts, les effets de l’accélération ou de la décélération brutale sont bien connus mais ce que l’on sait moins, c’est que les effets de rotation peuvent infliger tout autant de dommages au cerveau. Les rotations subies lors d’un accident peuvent entraîner l’étirement ou le cisaillement des axones, ceux-ci peuvent être comparés à des câbles qui transmettent les signaux électriques d’un neurone à l’autre. C’est pourquoi en plus des tests d’impacts linéaires, les impacts obliques seront testés avec des capteurs dans le casque pour mesurer la rotation.
Il existe aujourd’hui des technologies qui permettent de limiter ces effets de rotation. Dans le crâne, le cerveau baigne dans un fluide rachidien qui limite les lésions en accompagnant et en amortissant les rotations. Des chercheurs et des ingénieurs se sont inspirés de ce fonctionnement du corps humain pour mettre au point un nouveau système de protection. Il s’agit donc d’ajouter une couche basse-friction entre la coque du casque et le calotin en polystyrène expansé pour permettre à la calotte d’amortir en partie les forces rotationnelles en pivotant indépendamment de la tête sur 1 à 1.5cm dans n’importe quelle direction.
Les tests se feront à basse et à haute vitesse et la résistance à l’abrasion sera également mesurée.
Enfin, les visières seront elles aussi soumises à des tests drastiques de résistance avec pour mission d’encaisser les impacts de billes en acier projetées à haute vitesse sans se fracturer.

Des règles de certification s’appliqueront également aux équipements du casques. Les accessoires officiels proposés par les fabricants seront testés en même temps que les casques, comme les intercoms ou les visières. Seuls les accessoires homologués de concert avec le casque pourront être utilisés. Dans le cas contraire, le casque perdra sa certification.
Concernant les visières solaires, elles seront autorisées uniquement si elles ne réduisent pas le champ de vision en dessous de 105° et si elles ne bloquent pas l’ouverture et la fermeture de la visière principale.
Quant aux visières teintées, elles pourront désormais descendre jusqu’à 35% de transparence (contre 50% autorisés actuellement) mais devront obligatoirement être dotées d’un marquage spécifiant une utilisation en journée uniquement. Les visières photochromiques se teintant automatiquement en fonction de la luminosité seront testées en fonction de leur niveau de teinte maximal.

Les casques moto homologués ECE 22.05 pourront être commercialisés jusqu’à 3 ans après la mise en place de la nouvelle réglementation. Les casques ECE 22.06 seront quant à eux plus sûrs et mieux équipés mais aussi plus cher en raison notamment du coût des tests de certification plus élevés.

Sources : Le Repaire des Motards, Le Figaro Santé

Partager & commenter
0 0 vote
Note de l'article
S’abonner
Activer les notifications pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Votre avis sur cet article nous intéresse ! N'hésitez pas à commenter.x
()
x
Contrôle technique motoPneumatiques moto 2020 Pirelli / Metzeler