Interdiction de circuler entre les files de voitures, les motards manifestent

Interdiction de circuler entre les files : les motards manifestent dans les grandes villes

Interdiction de circuler entre les files de voitures, les motards manifestent

Les motards se sont massés par milliers ce samedi 20 février dans de nombreuses villes pour manifester leur désaccord avec l’interdiction de circuler entre les files de voitures, en vigueur depuis le 1er février 2021.

Selon le ministère de l’Intérieur, les motards n’étaient pas moins de 14.700 dont 6000 mobilisés à Paris. La Fédération Française des Motards en colère (FFMC) les avait appelé à rouler en rang serré sur les périphériques des grandes agglomérations dont Lille, Bordeaux, Toulouse, Lyon et Paris. Malgré son usage très répandu, la circulation entre files n’était autorisée qu’à titre expérimental depuis 2016 dans les départements d’Île-de-France, du Rhône, des Bouches-du-Rhône et de la Gironde. Comme nous l’évoquions dans un article précédent, cette phase d’observation s’est achevée par un bilan mitigé.

Circulation entre les files, une amende de 135€ et un retrait de 3 points

Remonter les files de voitures est “à nouveau” considéré comme une infraction de 4ème classe sanctionnée par une amende de 135 euros et un retrait de 3 points sur le permis de conduire.
Pour Jean Marc Belotti, coordinateur de la FFMC : «C’est la spécificité des deux-roues motorisés de circuler entre les files. Si on nous interdit de le faire, ça ne sert plus à rien d’avoir une moto» déclarait-il à France Bleu Paris.

D’après les chiffres de la Sécurité Routière, la circulation interfile a entraîné 1650 accidents légers, 161 graves et 16 mortels depuis 2016.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les cookies nous aident à faire fonctionner notre site. En utilisant notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations