Comment choisir un casque moto ?

Choisir un casque moto : ce qu'il faut savoir pour faire un achat averti.

Comment choisir un casque moto ?

Pas si évident que cela de bien choisir un casque moto avec la diversité de l’offre proposée. Qu’il s’agisse d’un renouvellement ou d’un premier achat, vous n’avez que l’embarras du choix !

Tour d’horizon des différents types de casques

À chaque utilisation son casque…

  • Le casque intégral : c’est le plus couramment utilisé sur route et sur piste. Il offre une protection optimale en couvrant la totalité du visage.
  • Le casque jet : le plus compact des casques moto et scooter. Plus léger et plus facile à transporter, il est idéal pour les petits trajets urbains. Il s’avère agréable à porter l’été en offrant une ventilation importante. En revanche, il présente une protection limitée puisqu’il laisse le visage totalement découvert.
  • Le casque modulable (ou modulaire) : le meilleur des deux mondes pour les indécis, un casque “hybride” en quelque sorte. Ce 2en1 se présente comme un casque intégral avec une protection complète à la différence que sa mentonnière est mobile, permettant ainsi de la relever pour le transformer en casque jet quand les conditions s’y prêtent. Cette polyvalence lui permet d’être à la fois confortable et protecteur en toute saison.
  • Le casque tout-terrain : comme son nom l’indique, ce casque intégral est dédié aux pratiques off-road (cross, enduro…) qui nécessite une protection optimale contre les projectiles.

Après avoir identifié le type de casque le plus adapté à votre pratique, il convient de prendre en compte différents critères pour choisir un casque moto en adéquation avec vos goûts, vos préférences et vos besoins.

Les critères essentiels pour bien choisir un casque moto

La bonne taille :

Cela parait évident mais trouver la taille qui vous convient n’est pas forcément chose aisée.
Dans un premier temps, vous pouvez mesurer votre tour de tête à l’aide d’un mètre de couturière. Pour cela, placez-le au dessus de vos sourcils et de vos oreilles et retenez la mesure. Pour un adulte, celle-ci s’établie généralement dans une fourchette comprise entre 49 et 70cm (à moins que vous n’ayez pris la grosse tête…)
Le tableau de correspondance ci-dessous vous donne une première indication sur la taille susceptible de vous convenir :

Tour de têteTaille du casque
49-50 cm3XS
51-52 cm2XS
53-54 cmXS
55-56 cmS
57-58 cmM
59-60 cmL
61-62 cmXL
63-64 cm2XL
65-66 cm3XL
67-68 cm4XL
69-70 cm5XL

Vous avez trouvé la taille qui vous correspond sur le papier ? Ne foncez pas tête baissée, vous risqueriez d’être déçu car toutes les marques ne taillent pas de la même façon. Ainsi, un casque Shark en taille M ne taille pas forcément pareil qu’un casque AGV lui aussi en taille M. Trop serré, trop grand, inconfortable… les déconvenues peuvent être nombreuses si vous n’essayez pas.
Vous hésitez entre 2 tailles ? Gardez à l’esprit qu’un casque trop grand ne vous protège pas. Optez pour la taille la plus petite, mieux vaut être légèrement serré. Votre casque ne sera peut-être pas agréable à porter les premiers temps mais les mousses vont se tasser après quelques kilomètres et finir par épouser parfaitement votre morphologie.
Vous portez des lunettes ? Testez impérativement votre casque avec vos lunettes pour contrôler que celles-ci ne vous gênent pas. Certains intérieurs de casques sont d’ailleurs conçus pour faciliter le passage des branches de montures.

Le poids : attention au confort !

Généralement exprimé en grammes dans sa fiche technique, le poids d’un casque peut parfois dépasser les 1800g. Cette unité de mesure peut être trompeuse car inconsciemment, on l’associe à quelque chose de léger. Pourtant, supporter 1,8kg sur la tête pendant quelques dizaines de minutes peut rapidement devenir un supplice (si vous n’êtes pas doté d’un cou de taureau…)
Prenez donc en considération vos temps de parcours habituels, si vous faites de longs trajets privilégiez un casque léger.
Qui dit poids dit matériaux. Parmi les casques d’entrée de gamme, on retrouve principalement des coques (ou calotte) moulées en résines thermoplastiques. Elles sont à la fois résistantes et économiques mais présentent l’inconvénient d’un poids souvent élevé. Pour plus de légèreté et un meilleur confort, vous pouvez faire le choix de coques en fibres de verre ou en fibres composite. Enfin, si vous êtes un aficionado de la piste en quête de performances, vous pouvez vous orienter sur un casque muni d’une coque en fibres de carbone, le nec plus ultra du casque mais pour un prix sensiblement plus élevé.

Champ de vision :
Votre casque doit vous offrir un champ de vision et une visibilité optimale. La plupart des casques sont équipés ou peuvent être équipés d’un écran solaire, anti-UV, anti-rayures ou encore d’un Pinlock anti-buée pour s’adapter à toutes les conditions météo.

Bruit et ventilation :
Si vous faites le choix d’un casque intégral ou modulable, assurez-vous qu’il soit muni d’extracteurs d’air. Ils permettront d’évacuer l’air chaud l’été et la buée l’hiver. Evitez les casques dotés de prises d’air latérales qui sont souvent bruyantes ou de prises d’air au niveau de l’écran qui peuvent être désagréables.
De manière générale, plus vous montez en gamme, plus les bureaux de recherche & développement des fabricants optimisent la ventilation et l’aérodynamisme des casques. Si vous êtes un gros rouleur, c’est un paramètre à prendre en compte au moment de choisir un casque moto pour ne pas finir vos trajets avec la tête comme un compteur à gaz et les oreilles qui bourdonnent.

Hygiène et évolutivité :
Beaucoup de casques sont équipés d’un intérieur démontable et lavable. Même si certains bénéficient d’un traitement antibactérien, un lavage régulier ne fait jamais de mal (surtout en plein été…)
Certains modèles sont équipés de mousses de joues démontables. Ainsi, vous pouvez les remplacer si elles se sont trop affaissées avec le temps (ou si vous avez un peu trop forcé sur la raclette en hiver…)

Homologation , règlementation et sécurité :
Rouler avec un casque homologué est obligatoire, il est primordial de vous assurer que celui-ci répond à la norme ECE 22.05. Cette mention est précisée dans le descriptif et sur l’étiquetage du casque. (Vous retrouverez par ailleurs la liste et les spécificités de tous les équipements obligatoires ici.)
Un casque est généralement livré avec quatre stickers rétroréfléchissants. Ils sont obligatoires pour circuler sur le territoire Français et doivent être placés dans les quatre zones définies selon le schéma fourni.
Sachez enfin que si votre casque subit un choc, vous devez impérativement le remplacer car celui-ci n’assure plus une protection optimale. De la même manière, il est fortement déconseillé d’acheter un casque d’occasion puisque vous n’avez aucune traçabilité sur ce point de sécurité. C’est aussi pour cette raison que chez Cardy, les casques vendus en ligne ne peuvent pas être échangés. Si vous achetez votre casque dans l’un de nos magasins, dès votre départ, vous ne pouvez plus le rendre en vue d’un échange ou d’un remboursement car nous serions alors dans l’incapacité de garantir son intégrité.

Vous savez maintenant comment choisir un casque moto. La prise en compte des critères évoqués ci-dessus vous permettra de cibler une liste de casques susceptibles de répondre à vos besoins. N’hésitez pas à utiliser les nombreux filtres à votre disposition sur notre site pour trouver LE casque moto fait pour vous. Nos conseillers de vente en magasin sont également à votre service pour vous guider au mieux dans votre achat.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les cookies nous aident à faire fonctionner notre site. En utilisant notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations