Sur la route

Bilan Sécurité Routière 2021 : l’accidentalité et la mortalité en forte hausse

Bilan Sécurité Routière 2021

L’ONISR a publié les chiffres provisoires de la sécurité routière pour 2021 et ils ne sont pas bons. Si les statistiques dans leur ensemble restent meilleures que celles de 2019, année de référence avant la pandémie, la tendance est à la hausse par rapport à 2020.

C’était prévisible et les chiffres le confirment, les confinements et couvre feux successifs ont eu un impact bénéfique sur l’accidentalité et la mortalité routière. En effet, 2020 a été une année record avec -19% d’accidents corporels, -21% de blessés et -22% de tués sur la route par rapport à 2019.
En ce qui concerne l’année 2021, le bilan est bien moins positif avec des chiffres qui repartent nettement à la hausse pour quasiment recoller à ceux de 2019. Le mois de décembre a par ailleurs été catastrophique : +40% de morts par rapport à décembre 2020 et même +4,2% par rapport à décembre 2019.

Des indicateurs malgré tout meilleurs qu’en 2019

Si la tendance n’est clairement pas bonne, le bilan provisoire est toutefois meilleur que celui de 2019 et permet ainsi de rester sous l’objectif fixé à 3000 morts.

Bilan annuel Accidents corporels Blessés Tués
202153 62067 1412 947
202045 12155 8362 541
201956 01670 4903 244
Différence 2021-202019%20%16%
Différence 2021-2019-4%-5%-9%

À lire aussi : quels sont les organes les plus touchés lors d’un accident de moto ?

Disparités entre usagers

La plupart des usagers ont vu leur mortalité baisser en 2021. C’est le cas des cyclomotoristes (<50cc) qui enregistrent une baisse de 31%, suivis des piétons -14%, des automobilistes avec -13% et des motocyclistes avec -6%.
En revanche, l’explosion de la pratique du vélo a entraîné avec elle l’explosion de la mortalité dans cette catégorie d’usagers : +21% par rapport à 2019.

Disparités régionales

Si des disparités existent au sein des catégories d’usagers, il en existe aussi au sein du territoire. Par rapport à l’année de référence avant pandémie (2019), toutes les régions ont vu leur mortalité baisser en 2021 à l’exception de l’Île-de-France qui accuse une forte croissance. À l’inverse, 7 régions figurent parmi les bons élèves avec une mortalité inférieure à la moyenne nationale : Bretagne, Normandie, Pays de la Loire, Centre-Val de Loire, Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté et Grand Est

Bilan Sécurité Routière 2021 : des disparités selon les régions

Source : données de l’ONISR issues du bilan provisoire de l’accidentalité routière en 2021.
onisr.securite-routiere.gouv.fr

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.