Sur la route

Nouvelle hausse du prix des autoroutes pour 2022

hausse du prix des autoroutes

Tradition française, le début d’année est toujours marqué par un certain nombre de revalorisations tarifaires : gaz, électricité, loyers, tabac… la liste est longue. Si le gouvernement promet de geler l’envolée spectaculaire des prix de l’énergie, ce n’est pas le cas de l’augmentation annoncée des prix aux péages.

Hausse du prix des autoroutes de 2%

Au 1er février 2022, les principales sociétés concessionnaires d’autoroutes (APRR du groupe Eiffage ou encore ASF du groupe Vinci pour ne citer qu’elles) vont appliquer une nouvelle hausse substantielle de leurs tarifs aux péages, de l’ordre de 2%. C’est bien plus que la hausse de l’année dernière qui n’avait été « que » de 0,44%.

Pourquoi les tarifs sont-ils révisés chaque année ?
Les contrats d’exploitation des autoroutes conclus entre les entreprises privées et l’État prévoient une augmentation des tarifs tous les 1er février, en fonction de l’inflation et des travaux réalisés sur le réseau autoroutier. Cette hausse de 2%, bien que drastique, n’est pas étonnante étant donné le taux d’inflation de 2,8% constaté à fin novembre 2021. Elle s’inscrit dans un contexte économique où tout augmente : énergies, matières premières, alimentation et biens de consommation courante…

La hausse du prix des autoroutes doit à présent être approuvée par le gouvernement puisque l’État reste malgré tout propriétaire des autoroutes françaises et a ainsi son mot à dire.
Quand bien même un gel des tarifs serait imposé comme ce fut le cas en 2015, la hausse finirait par être répercutée tôt ou tard par les sociétés d’exploitation.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.